Santé sexuelle et de la reproduction : l’ABBEF fait son bilan au cours de son assemblée générale nationale ordinaire PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 26 Mars 2013 15:18

ABBEF burkinaL’Association Burkinabè pour le Bien Etre de la Famille(ABBEF) tient du 22 au 23 mars à Ouagadougou sa 19e assemblée générale nationale ordinaire. Au cours de cette session, les délégués venus des quatre coins du pays feront le bilan de leur structure. Cette rencontre se veut une occasion de partage d’expérience avec les partenaires de l’ABBEF, une des structures pionnières dans la promotion de la santé sexuelle et de la reproduction des jeunes et des adolescents.

 

Cette 19ème assemblée générale nationale ordinaire se tient après 2 années de mise en œuvre du plan stratégique 2011-2015 de l’association. Un plan qui cadre selon les responsables de la structure avec les plans et politiques du ministère de la santé.

Selon le président de l’ABBEF Zitibmi Albert YAMEOGO plusieurs actions ont été menées en 2012. Il s’agit entre autres de 215 000 services de planification familiale, de 6 000 services de soins post avortements.

En outre, 35 000 services ont été offerts dans le cadre de la lutte contre le VIH/SIDA.A cela s’ajoute 168 000 services de santé sexuelle et de la reproduction et des services à 29 000 couples.

Des résultats atteints grâce aux efforts déployés par les centres d’écoute de la structure et ses différentes cliniques. En termes de perspectives, la structure envisage développer les cliniques mobiles et disposer de ses propres infrastructures et mobiliser davantage de ressources.

La tenue de cette 19e assemblée générale ordinaire permet donc à la structure de se conformer à ses textes fondamentaux. Pour le secrétaire général Souleymane SANOU qui a représenté le ministre de la Santé « avec un taux de mortalité maternelle de 341 pour 100 000 naissances vivantes en 2010 et un taux de mortalité infanto-juvénile de 129 pour mille en 2010 nous devons redoubler nos efforts pour assurer un plein accès des populations au service de santé ».

Le croit démographique annuel de 3,1% préoccupe l’Etat burkinabè qui selon M.SANOU alloue une ligne budgétaire de 500 millions depuis 2008 à l’achat de produits contraceptifs. Si la tendance se poursuit, la population burkinabè graviterait autour de 55 millions d’habitants à l’horizon 2050 selon les prévisions. « L’ABBEF aide à démultiplier les actions du ministère dans le domaine de la santé de la reproduction » a ajouté M.SANOU.

A noter que l’ABBEF est affiliée depuis 1989 date de sa création à la Fédération Internationale pour la Planification Familiale(IPPPF), la plus grande organisation non gouvernementale au monde engagée dans la promotion des droits en matière de santé sexuelle et de la reproduction. Les travaux qui ont débuté cet après-midi s’achèvent samedi 23 mars.

Harouna MARE

Source: RTB

 
offres d'empoiTout savoir sur les bourses d'études, la formation et l'emploi dans le secteur de la santé et du social au Burkina Faso. Pour vous abonner à  la Newsletter Offres d'emploi, veuillez vous inscrire ici en sélectionnant emplois fasosante.net

Votre opinion...

Utilisez-vous des méthodes naturelles pour vous soigner ?
 
Pharmacie de garde
Pharmacies de garde

Kiosque

Votre santé

TV Mag

Magazine santé Mag

Archives