Lutte contre le paludisme : Des moustiquaires à gogo pour tous PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 13 Juillet 2010 06:28
En prélude au lancement de la campagne de distribution de moustiquaires imprégnées, ce lundi 12 juillet 2010 à Nanoro, le ministre de la Santé a rencontre vendredi 9 juillet 2010 à Ouagadougou, les autorités déconcentrées des régions, les leaders d’opinion et les responsables coutumiers.

Nanoro, dans le Centre-Ouest du Burkina abrite ce lundi 12 juillet 2010, la cérémonie officielle de lancement de la campagne nationale de distribution de moustiquaires imprégnées. Pour faciliter son opérationnalisation, le ministre de la Santé et les responsables en charge du Programme national de lutte contre le paludisme ont échangé à Ouagadougou, dans la soirée du vendredi 9 juillet 2010.

Dans le sens du plaidoyer auprès des populations cibles de la campagne, le ministre de la Santé, Seydou Bouda a échangé avec les chefs coutumiers, les gouverneurs de régions, les partenaires techniques et financiers, ainsi que des responsables de structures de la société civile actives dans le domaine du développement sanitaire.

La campagne nationale de distribution de Moustiquaires imprégnées d’insecticides à longue durée d’action (MILDA) entreprise cette année fait suite à celle de 2009 qui avait concerné uniquement la région du Sud-Ouest, notamment le district de Diébougou.

Cette année, l’objectif est d’amener au moins 80% de la population à utiliser les moustiquaires d’ici à fin décembre 2010. De façon spécifique, toutes les actions à entreprendre tendront à assurer une couverture universelle en MILDA à 100% de la population du pays d’ici à fin décembre 2010 tout en la sensibilisant à l’usage systématique de la MILDA.

A cet effet, le coordonnateur national du Programme national de lutte contre le paludisme, Dr Patrice Combary, a fait aux participants à la rencontre, un exposé sur la stratégie de l’opération de distribution des MILDA à une population-cible estimée à huit millions cent un mille cent trente quatre personnes (8 101 134).

La distribution proprement dite débutera le 18 juillet 2010 et ce, jusqu’au 19 octobre 2010. Elle se fera suivant trois étapes essentielles : le dénombrement des ménages à travers la remise de bons aux bénéficiaires, la distribution proprement dite et enfin le suivi de l’utilisation des MILDA.

Selon ses explications complétées par celles du ministre de la Santé, les moustiquaires seront livrées directement par le fournisseur dans les districts sanitaires et la distribution dans chaque district sera supervisée par les gouverneurs de régions.

A cet effet, il a été installé des comités locaux d’organisation au niveau régional et provincial. Ceux-ci veilleront, avec l’appui des partenaires de la société civile, à s’assurer de la disponibilité des MILDA, à aider les populations bénéficiaires dans leur installation, à récupérer les emballages (en vue de leur destruction) .

Selon le ministre de la Santé, Seydou Bouda, l’opération va coûter la bagatelle de vingt cinq milliards deux cent soixante trois millions deux centre quarante six mille cinq trente huit (25 263 246 538) F CFA. L’Etat burkinabè dans cette démarche, a été aidé par des partenaires tels le Fond mondial, la Banque mondiale, l’OMS, l’UNICEF, Plan-Burkina, le PADS, etc. L’opération de distribution de moustiquaires imprégnées s’inscrit dans le cadre de la prévention du paludisme, à travers la lutte anti-vectorielle.

Au Burkina Faso, le paludisme est un problème majeur de santé publique ; rien que l’année 2009, l’on a enregistré quatre millions cinq cent trente neuf mille neuf cent quatre vingt quatre (4 539 984) cas de paludisme dont sept mille neuf cent quatre vingt deux décès. Toujours dans la même période, le paludisme représentait par rapport aux autres pathologies, 45% des motifs de consultation, 54% des motifs d’hospitalisation et 60,4% des décès.

Ismaël BICABA ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Sidwaya
 
offres d'empoiTout savoir sur les bourses d'études, la formation et l'emploi dans le secteur de la santé et du social au Burkina Faso. Pour vous abonner à  la Newsletter Offres d'emploi, veuillez vous inscrire ici en sélectionnant emplois fasosante.net

Votre opinion...

Utilisez-vous des méthodes naturelles pour vous soigner ?
 
Pharmacie de garde
Pharmacies de garde

Kiosque

Votre santé

TV Mag

Magazine santé Mag

Archives