Audience présidentielle : L’OMS autorise l’utilisation du vaccin contre la méningite de groupe A PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 27 Juin 2010 21:07
Dr Luis Gomes SamboLe Président du Faso, Blaise Compaoré, a reçu en audience le directeur régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Afrique, le Dr Luis Gomes Sambo, le 24 juin 2010 à Ouagadougou. Des questions liées à la santé en Afrique et dans le monde ont été au menu des échanges.

Le directeur régional de l’OMS pour l’Afrique, Dr Luis Gomes Sambo, était l’hôte du Président Compaoré, hier au palais de Kosyam. Des questions ayant trait à la santé en Afrique et dans le monde, ont été abordées. Dans cette dynamique, le patron de l’OMS Afrique a annoncé à sa sortie d’audience que l’OMS est à mesure de recommander à ses Etats membres, l’utilisation du nouveau vaccin contre la méningite de groupe A.

« Ce vaccin a été qualifié par l’OMS et nous invitons les pays à l’enregistrer à travers les autorités pharmaceutiques nationales et préparer les aspects logistiques afin qu’on puisse procéder à son introduction, envisagée au mois de septembre 2010 », a déclaré le Dr Sambo.

Sur le VIH/Sida, le Dr Luis Gomes Sambo a confié que l’OMS est fortement impliquée dans la lutte, depuis que la maladie existe. Et l’organisation onusienne de la promotion de la santé travaille en collaboration avec tous les partenaires, acteurs dans la lutte contre le Sida. A ce sujet, le directeur régional de l’OMS pour l’Afrique a indiqué que le fonds mondial de lutte contre le Sida, le paludisme et la tuberculose avec qui l’institution travaille en étroite collaboration, demeure l’agence la plus importante en matière de financement.

Voilà pourquoi l’OMS, entend renforcer ses liens de collaboration avec le fonds au profit des gouvernements et des individus. Toujours dans la lutte contre le Sida, le Dr Sambo, s’est dit conscient des défis liés à l’utilisation des anti-rétroviraux , mais demeure convaincu que le plus grand défi reste la prévention. « Ce sont les jeunes surtout qui sont les plus touchés par l’infection du VIH et ils doivent s’engorger et croire aux méthodes de prévention », a laissé entendre le responsable de l’OMS, venu de Brazzaville.

Le directeur régional de l’OMS Afrique, était accompagné du ministre de la santé, Seydou Bouda, du représentant résident de l’OMS au Burkina, Djamila Cabral.

Gabriel SAMA

Sidwaya
 
offres d'empoiTout savoir sur les bourses d'études, la formation et l'emploi dans le secteur de la santé et du social au Burkina Faso. Pour vous abonner à  la Newsletter Offres d'emploi, veuillez vous inscrire ici en sélectionnant emplois fasosante.net

Votre opinion...

Utilisez-vous des méthodes naturelles pour vous soigner ?
 
Pharmacie de garde
Pharmacies de garde

Kiosque

Votre santé

TV Mag

Magazine santé Mag

Archives