Journée mondiale du donneur de sang 2010 PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 24 Juin 2010 07:30
Journée mondiale don de sangLa ville de Bobo-Dioulasso a abrité, samedi 19 juin 2010, la cérémonie officielle de la Journée internationale du don de sang, célébrée à travers le monde le 14 juin de chaque année. A cette occasion, le ministre de la Santé, Seydou Bouda, a annoncé que dorénavant les poches de sang sont gratuites dans toutes les formations sanitaires publiques et privées du Burkina Faso.

A l’instar des 192 Etats membres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Burkina Faso a officiellement célébré en différé, la Journée mondiale du donneur de sang 2010. Sous le thème : « Le monde a besoin de sang neuf », cette commémoration visait à rendre hommage à ceux qui donnent gratuitement de leur sang pour sauver des vies, et à sensibiliser les autres sur la nécessité de ce noble geste.

La première adjointe au maire de Bobo-Dioulasso, Sita Ouattara, représentant le maire Salia Sanou s’est réjouie du choix de la ville de Sya dont le Centre régional de transfusion sanguine (CRTS) a collecté 11 239 poches de sang en 2009 et prévoit plus de 15 000 en 2010.

Pour cette journée qui leur a été dédiée, les donneurs ont exprimé leur reconnaissance et leur joie. Ils ont souhaité que le ministère de la Santé dote les centres de transfusion sanguine de ressources suffisantes et qu’il veille à une distribution transparente du sang. Ils ont aussi invité le reste de la population à faire comme eux, « ce geste simple qui sauve des vies, signe de l’amour du prochain ».

Pour le chargé d’affaires de l’ambassade du Grand-Duché de Luxembourg, Rol Reiland, depuis 2000 son pays soutient le Burkina Faso dans le sens de la promotion de cet « acte humaniste et louable » à travers la construction du Centre national de transfusion sanguine (CNTS) et des CRTS de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Koudougou et Fada, leur équipement, la formation des professionnels et enfin, l’appui au Programme national de développement sanitaire (PNDS).

Le directeur régional de l’OMS pour l’Afrique, Louis Gomez Sambo a salué les efforts du Burkina pour l’accès du plus grand nombre de citoyens aux soins de qualité et à l’atteinte des OMD. Le parrain de la cérémonie, le ministre de la Fonction publique et de la Reforme de l’Etat, Soungalo Ouattara, dans son adresse (lue par son chef de cabinet), a félicité et encouragé le CNTS et ses partenaires pour leurs abnégations et leur dynamisme. Il a également invité les donneurs à persévérer dans leur acte salvateur et à éviter les comportements nuisibles à leur santé.

Le parrain a aussi appelé à un engagement de tous parce que, a-t-il lancé, « les décès imputables au manque de sang sont évitables ». Les 11 meilleurs donneurs de sang ont reçu des diplômes, des téléphones portables et un kit de connexion Telecel. De plus, la Banque internationale du Burkina (BIB)-Groupe UBA leur a offert un compte d’épargne Freedom, un tee-shirt et des gadgets (bics, porte-clés et casquettes).

« En étant donneur de sang bénévole et régulier, vous devez vous sentir fier d’appartenir à un groupe de personnes hors du commun, un groupe qui rend un service sans égal à l’humanité », leur a dit le ministre de la Santé, Seydou Bouda. Il a officiellement annoncé qu’« au Burkina Faso, aucun malade ne doit débourser un franc pour avoir une poche de sang », avant de poursuivre que « cette cession gratuite est dorénavant valable également pour les formations sanitaires privées ».

Jean-Marie TOE

Sidwaya
 
offres d'empoiTout savoir sur les bourses d'études, la formation et l'emploi dans le secteur de la santé et du social au Burkina Faso. Pour vous abonner à  la Newsletter Offres d'emploi, veuillez vous inscrire ici en sélectionnant emplois fasosante.net

Votre opinion...

Utilisez-vous des méthodes naturelles pour vous soigner ?
 
Pharmacie de garde
Pharmacies de garde

Kiosque

Votre santé

TV Mag

Magazine santé Mag

Archives