Lutte contre le sida au Burkina : Le CNLS-IST cherche 214 milliards pour 2011 - 2015 PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 17 Mai 2010 07:36
Blaise Compaoré, président du CNLS-ISTLa première session extraordinaire de l’année 2010 du bureau du Conseil national de lutte contre le Sida et les IST (CNLS-IST), s’est tenue au palais présidentiel, le vendredi 14 mai 2010. Présidée par Blaise Compaoré en sa qualité de président du CNLS-IST, cette session a été consacrée à l’évaluation de la situation actuelle et aux perspectives de financement des actions futures de prévention et de prise en charge.

"L’engagement résolu de l’ensemble de la communauté nationale a été déterminant pour l’atteinte de résultats encourageants dans la lutte contre le VIH Sida et les IST au Burkina Faso. Au regard des progrès significatifs qui suscitent l’espoir de parvenir à l’éradication de ces fléaux, il importe pour toutes les parties prenantes de fédérer leurs initiatives visant à endiguer la pandémie". C’est en ces termes que Blaise Compaoré, président du Conseil national de lutte contre le Sida et les IST (CNLS-IST), a justifié la tenue de la première session extraordinaire du bureau du CNLS-IST qui a eu lieu le vendredi 14 mai dernier au palais présidentiel Kosyam. Celle-ci a été consacrée à l’évaluation de la situation actuelle et aux perspectives de financement des actions futures de prévention et de prise en charge.

"La riposte contre la pandémie, a poursuivi le chef de l’Etat, a abouti à la sensibilisation effective de toutes les couches socioprofessionnelles, à une baisse considérable de la prévalence du VIH et à l’amélioration de l’accessibilité aux soins par les anti-retroviraux (ARV), grâce à la gratuité du traitement depuis janvier 2010". Il a, en outre, relevé l’élaboration d’un cadre stratégique de lutte contre le VIH Sida et les IST pour la période 2011 - 2015 dont la mise en oeuvre devrait nécessiter un financement de l’ordre de 214 milliards de francs CFA.

Tout en saluant les succès immenses enregistrés au cours de ces dernières années, Blaise Compaoré a néanmoins précisé qu’il convient de multiplier les efforts pour relever les défis énormes qui subsistent en terme d’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement. Cette session qui a réuni non seulement les membres du Bureau du CNLS-IST mais aussi les représentants des institutions et organismes de coopérations bilatérale et multilatérale, devrait permettre de mener des réflexions afin d’élargir les capacités d’actions et de mobiliser les appuis techniques et financiers indispensables pour l’éradication de ces fléaux au Burkina Faso.

Timothée N. ZOMBRE (Stagiaire)

Le pays
 
offres d'empoiTout savoir sur les bourses d'études, la formation et l'emploi dans le secteur de la santé et du social au Burkina Faso. Pour vous abonner à  la Newsletter Offres d'emploi, veuillez vous inscrire ici en sélectionnant emplois fasosante.net

Votre opinion...

Utilisez-vous des méthodes naturelles pour vous soigner ?
 
Pharmacie de garde
Pharmacies de garde

Kiosque

Votre santé

TV Mag

Magazine santé Mag

Archives