IVe campagne de lutte contre la catarate:Les ophtalmologistes tunisiens attendent les patients à Saaba PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 27 Novembre 2008 11:37

L'ONG tunisienne "Nadi Al Bassar", la Banque islamique du développement (BID) et le ministère de la Santé du Burkina, en coopération tripartite sont en campagne de chirurgie de catarate du 23 au 30 novembre 2008 à Saaba une banlieue de Ouagadougou pour opérer 500 patients.Après les 525 patients opérés gratuitement de cataracte en mai dernier, l'ONG tunisienne Nadi Al Bassar et la Banque islamique du développement sont de nouveau à Ouagadougou pour sauver des aveugles de cataracte. En collaboration avec le ministère de la Santé du Burkina, elles vont tracquer la cataracte du 23 au 30 novembre 2008. Débutée le 23 novembre 2008 au CMA de Saaba, une banlieue de Ouagadougou,les spécialistes tunisiens et burkinabè attendent impatiemment des patients atteints de cataracte


Les ophtalmologistes tunisiens en pleine intervention. IVe édition du genre, sept ophtalmologistes, deux infirmiers de l'ONG Nadi Al Bassar et des techniciens locaux souhaitent opérer 500 patients et réaliser plus de 1500 consultations.
La campagne est soutenue financièrement à hauteur de plus de 45 millions de F CFA par la Banque islamique de développement. Pour l'adjoint du directeur chargé des opérations et des programmes au bureau régional de la BID, Ahmed Benali, cette campagne de cataracte s'inscrit dans le programme de lutte contre la cécité de la BID. Depuis longtemps, cette Banque en collaboration avec l'ONG tunisienne Nadi Al Bassar organise des campagnes de cataracte dans l'Afrique sub saharienne pour aider les plus démunies à recouvrer la vue. En outre, la BID selon M. Benali accorde des bourses aux techniciens et ophtalmologistes locaux pour renforcer leur capacité. La campagne dernière, le taux de réussite est évalué à 98%. Pour la présente campagne, le chef de la mission, Ibrahim Bouassi, se dit confiant quant au succès des opérations. Car l'équipe est chevronnée dans les interventions de cataracte. Les cas rencontrés au Burkina par les spécialistes tunisiens sont des cataractes très anciennes.
La catarate est en général une maladie des personnes âgées. Elle est curable par une intervention chirurgicale pour remplacer le cristallin opaque par un autre, artificiel de même puissance. Dans les pays en voie de développement comme le Burkina Faso, beaucoup de personnes sont aveugles de cataracte faute de moyens.

Boureima SANGA

 
offres d'empoiTout savoir sur les bourses d'études, la formation et l'emploi dans le secteur de la santé et du social au Burkina Faso. Pour vous abonner à  la Newsletter Offres d'emploi, veuillez vous inscrire ici en sélectionnant emplois fasosante.net

Votre opinion...

Utilisez-vous des méthodes naturelles pour vous soigner ?
 
Pharmacie de garde
Pharmacies de garde

Kiosque

Votre santé

TV Mag

Magazine santé Mag

Archives