14e concours d’agrégation de médecine du CAMES : Cinq lauréats pour le Burkina PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 18 Novembre 2008 14:41

Du 3 au 11 novembre s’est tenu à Brazzaville (Congo), le 14e concours d’agrégation de médecine du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES). Au total 137 candidats, dont 11 burkinabè ont pris part aux épreuves de médecine humaine, de pharmacie, d’odontostomatologie, de médecine vétérinaire et de production animale. Cinq des participants ont réussi à décrocher leur agrégation. Le concours d’agrégation de médecine vise, entre autres, le recrutement des personnels de l’enseignement supérieur en garantissant le niveau international des enseignants ; l’adaptation du mode de recrutement de l’enseignement supérieur aux réalités africaines ; l’évaluation des aptitudes des candidats aux fonctions d’enseignants du supérieur.

Le Burkina Faso y a présenté 11 candidats, qui ont pris part aux épreuves. Au finish, cinq des Burkinabè ont réussi à décrocher leur agrégation, soit 45,45% d’admission sur l’ensemble des participants burkinabè (voir encadré). La faculté des sciences de la santé de l’université Marien- N’Gouabi, le Laboratoire national de santé publique et le CHU de Brazzaville sont les sites retenus pour abriter les épreuves inscrites au concours.

Il s’agit de la médecine humaine, de la pharmacie, de l’odontostomatologie, de la médecine vétérinaire et de la production animale. Ces épreuves ont été supervisées par un jury international composé de 112 membres, venus d’Europe, d’Amérique et d’Afrique. C’est la deuxième fois que le Congo-Brazzaville organise le concours d’agrégation du CAMES, le premier remontant à 1984.

En rappel, le CAMES regroupe 16 Etats francophones d’Afrique et de l’océan indien, que sont : le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo-Brazzaville, la Côte-d’Ivoire, le Gabon, la Guinée, Madagascar, le Mali, le Niger, le Rwanda, le Sénégal, le Tchad et le Togo.

Les lauréats burkinabé : 1) Bambara Moussa, spécialité : Gynécologie-obstétrique 2) Bamouni Yomboé Abdel, spécialité : Radiologie, radiodiagnostic et imagerie médicale 3) Sakandé Jean, spécialité : Biochimie 4) Sermé Abdel Karim, spécialité : hépatologie-gastro-entérologie 5) Traoré Fatou épouse Barro, spécialité : Dermatologie, vénérologie.

Hyacinthe Sanou (stagiaire)

L’Observateur Paalga

 
offres d'empoiTout savoir sur les bourses d'études, la formation et l'emploi dans le secteur de la santé et du social au Burkina Faso. Pour vous abonner à  la Newsletter Offres d'emploi, veuillez vous inscrire ici en sélectionnant emplois fasosante.net

Votre opinion...

Utilisez-vous des méthodes naturelles pour vous soigner ?
 
Pharmacie de garde
Pharmacies de garde

Kiosque

Votre santé

TV Mag

Magazine santé Mag

Archives