Epidémie de rougeole dans la Comoé : Les populations cibles ont reçu des vaccins PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 10 Novembre 2008 15:28

Face à l’épidémie de rougeole qui sévit dans six formations sanitaires du district de Mangodara, la Direction de lutte contre la maladie (DLM) a organisé une campagne de vaccination dans lesdites formations du 22 au 26 octobre 2008. Ce sont les formations sanitaires de Norkama, Ouo, Kouèrè, Faradjan, Dérégouè et Sidéradougou qui sont concernés par cette épidémie de rougeole selon le directeur régional de la santé des Cascades Dr Abdoulaye Bara. C’est une population cible estimée à 55 899 personnes âgées de 9 mois à 14 ans qui sont concernées par cette vaccination. Cette campagne de vaccination a pour objectif de circonscrire l’épidémie.

 Dès la semaine 25 de l’année 2008 (du 30 juin au 06 juillet), les premiers cas avaient été enregistrés dans les Centres de santé et de promotion sociale (CSPS) de Norkama et Kouérè. Depuis ce jour, ce sont 225 cas qui ont été notifiés dont deux décès. Selon Dr Bara, le foyer incandescent des cas provient du site aurifère de Fougangouè dans le département de Sidéradougou.

Pour réussir la présente campagne de vaccination, ils sont 164 vaccinateurs mobilisés dans 41 équipes de vaccination sur l’aire géographique de ces formations sanitaires. Une supervision faite sur le terrain samedi 25 octobre dernier dans l’aire sanitaire de Sidéradougou (65 kms à l’est de Banfora) a permis au haut-commissaire de la province Alassane Sinaré et au directeur régional de la santé des Cascades, de prendre le pool du déroulement de la campagne. Au 3è jour de la campagne, le taux de la population vaccinée était de 54 % dans l’aire sanitaire de Sidéradougou pour une population cible de 15 936.

Ce taux a été jugé un peu faible à entendre Alassane Sinaré et Abdoulaye Bara. Pour l’infirmier chef de poste de Sidéradougou Berthé Issouf, cette situation serait probablement liée à une mauvaise estimation de la population de son aire géographique. Cependant M. Berthé s’est dit confiant pour atteindre un bon taux de couverture à l’issue de la campagne. Il est d’autant optimiste du fait qu’il sera procédé à un ratissage dans tous les sites de son ressort ou le taux de couverture a été inférieur à 50 % ; soit Dégué-Dégué, Diérisso, Pimo, Kotou et Tomobo. Les vaccinateurs rencontrés sur le terrain se disent aussi confiant quant au succès de cette campagne. Pour l’instant, aucun effet secondaire important du vaccin n’a été constaté, nous ont confié les vaccinateurs et certains parents.

Mamadou YERE AIB/Banfora

Sidwaya

 
offres d'empoiTout savoir sur les bourses d'études, la formation et l'emploi dans le secteur de la santé et du social au Burkina Faso. Pour vous abonner à  la Newsletter Offres d'emploi, veuillez vous inscrire ici en sélectionnant emplois fasosante.net

Votre opinion...

Utilisez-vous des méthodes naturelles pour vous soigner ?
 
Pharmacie de garde
Pharmacies de garde

Kiosque

Votre santé

TV Mag

Magazine santé Mag

Archives