Utilisation des verres correcteurs : L’Ordre des opticiens plaide pour la santé des consommateurs PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 11 Octobre 2008 11:06

Le Conseil de l’ordre des opticiens du Burkina Faso a rencontré les journalistes, le samedi 4 octobre dernier à Ouagadougou, pour présenter les missions dont se sont fixées les opticiens par la création de cet organe. Partis du constat que deux personnes sur dix portent des verres correcteurs du fait de la prolifération des maladies d’yeux comme la myopie, l’hypermétropie, et la vente ambulante des verres correcteurs dont la qualité n’est pas toujours assurée, les opticiens ont jugé nécessaire d’organiser le secteur.

Le Conseil de l’ordre des opticiens créé en juillet dernier, a pour vocation essentielle de protéger le consommateur qui, dans le besoin, se fie à la facilité en se procurant des verres correcteurs dans la rue, a dit la présidente, Rose Sita Ouédraogo/Sarré. L’Ordre des opticiens, compte mener une grande sensibilisation au sein des populations et des autorités, au vice de réfraction oculaire pour qu’elles prennent en compte cette profession et ses attributions au bonheur des consommateurs. Puisque, “quand on perd les yeux, on les perd pour de bon, et cela vaut le coût de les protéger même avec le phénomène de la vie chère”, souligne le secrétaire général du Conseil, Albert Bonkoungou.

Entre autres activités déjà entreprises, le recensement des maisons d’optique dans la ville de Ouagadougou, la publication dans la presse du tableau de l’Ordre. Présentement, des trente maisons d’optique que compte la ville, seule une dizaine d’opticiens figurent dans ce tableau, a précisé, M. Bonkoungou. Les opticiens entendent veiller au respect de leurs textes qui prévoient que l’importation des verres correcteurs ait l’agrément de leur organe afin de garantir la qualité des verres et la santé des consommateurs.

Les médecins, les ophtalmologistes en particulier sont invités à diriger les patients vers des maisons agréées et des opticiens professionnels et spécialistes. Il faut alors éviter les verres prêts-à-porter que vendent les ambulants, car chez les patients, les deux yeux peuvent ne pas demander la même correction optique, a affirmé Mme Ouédraogo. Les professionnels qui ne travaillent que sur ordonnance (délivrée par l’ophtalmologiste) sont affiliés à des maisons agréées pour leurs commandes et montent les verres selon les exigences de l’œil malade.

Boureima LANKOANDE ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Sidwaya

 
offres d'empoiTout savoir sur les bourses d'études, la formation et l'emploi dans le secteur de la santé et du social au Burkina Faso. Pour vous abonner à  la Newsletter Offres d'emploi, veuillez vous inscrire ici en sélectionnant emplois fasosante.net

Votre opinion...

Utilisez-vous des méthodes naturelles pour vous soigner ?
 
Pharmacie de garde
Pharmacies de garde

Kiosque

Votre santé

TV Mag

Magazine santé Mag

Archives