Prise en charge de personnes vulnérables: L'IMAPEV pour la santé "des dirigeants" PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 09 Juin 2008 13:17

Le 7 juin 2008 à l'amphithéâtre du Centre hospitalier Yalgado-Ouédraogo à Ouagadougou le bureau de l'Initiative médicale d'assistance aux personnes vulnérables (IMAPEV) a animé une conférence pour faire connaître l'association et dresser le bilan de son année d'existence. Le 3 juin 2007, naissait une association dénommée Initiative médicale d'assistance aux personnes vulnérables (IMAPEV). Ce regroupement de jeunes à majorité médecins, se donne pour raison d'exister des actions de bienfaisance à l'égard de celles-ci;

 Par personnes vulnérables le président de l'Initiative, le Dr Vincent Nikiéma entend toute personne ayant des difficultés existentielles et de bien-être telle que les personnes âgées, les orphelins et autres enfants en difficultés, les personnes infectées et affectées par le VIH. Au cours de son année de fonctionnement, l'IMAPEV dresse son président, a pu réaliser 1 000 consultations gratuites au profit de son public cible. L'association a également pu organiser quatre rencontres de recyclage de formation du personnel de santé parmi ses membres, effectuer 90 visites de médecins dans des centres d'accueil et d'internat de personnes vulnérables à Ouagadougou. Elle a par ailleurs initié un projet de recherche sur "personnes âgées et infection à VIH" (qui n'a pu être réalisé faute de moyens) et ouvert deux antennes à Bobo-Dioulasso et à Koudougou. Ce bilan globalement satisfaisant conforte l'IMAPEV dans son action de contribuer à la santé pour tous au Burkina Faso, voire ailleurs. A la conférence de presse qu'il a animée le samedi 7 juin 2008 à Ouagadougou autour de l'an I de l'association qu'il dirige, Dr Vincent Nikiéma a annoncé son ambition de faire grandir l'IMAPEV en ONG de grande envergure à l'instar de Médecins sans frontières. Pour ce faire, il dit compter sur une adhésion plus massive des professionnels de santé et autres travailleurs qui partageraient les idées de l'association, les appuis financiers et matériels de personnes physiques et morales, etc. Du soutien, l'IMAPEV en a reçu de taille auprès de son parrain, M. Zacharie Balima, coordonnateur national du Programme d'appui au développement sanitaire (PADS). Tout en félicitant ses filleuls pour leur initiative, les a invités à élaborer un document de base de cinq (5) ans assorti de plans d'action annuels qui leur servirait d'outil de plaidoyer auprès de partenaires potentiels.

En attendant de gagner en galons avec des centres de santé propres, l'IMAPEV va elle-même vers les populations dans des centres d'accueil déjà existants, a fait savoir le Dr Nikiéma pour expliquer le mode opératoire de l'association aux journalistes. Son secrétaire général Dr Inoussa Traoré précisera que l'association ne se contente pas de consultations d'indigents, mais essaie de les accompagner tout le long des traitements. Ainsi, a-t-il affirmé, il arrive que l'Initiative de par les cotisations de ses membres et de soutiens divers, offre des médicaments à ses malades. "Ce sont les moyens qui manquent, sinon nous comptons faire plus et nous étendre à toutes les villes du Burkina Faso...", appel de l'IMAPEV.

K. Alassane KARAMA

Sidwaya

 
offres d'empoiTout savoir sur les bourses d'études, la formation et l'emploi dans le secteur de la santé et du social au Burkina Faso. Pour vous abonner à  la Newsletter Offres d'emploi, veuillez vous inscrire ici en sélectionnant emplois fasosante.net

Votre opinion...

Utilisez-vous des méthodes naturelles pour vous soigner ?
 
Pharmacie de garde
Pharmacies de garde

Kiosque

Votre santé

TV Mag

Magazine santé Mag

Archives