Réunion de haut niveau sur le Sida à New York : Le Président du Faso présente l’expérience du Burkina dans la lutte contre la pandémie PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 16 Juin 2008 17:51

Le Président Blaise Compaoré s’est entretenu avec le Secrétaire général de l’ONU, Monsieur Ban Ki-Moon, le 9 juin 2008 à New York. Les deux personnalités ont notamment parlé de la lutte contre le Sida, qui fait l’objet d’une réunion de haut niveau au siège des Nations Unies, à laquelle le Chef de l’Etat participe les 9, 10 et 11 juin. Quelques heures avant cet entretien, le Président du Faso a participé à une rencontre sur l’ « accès universel à des diagnostics, préventions et traitements abordables », qui a regroupé des délégations officielles de plusieurs pays ainsi que des représentants d’associations luttant contre le Sida.

Le Président Blaise Compaoré a indiqué qu’au Burkina, « l’introduction de l’accès universel a permis de développer une vision de la lutte contre le VIH/SIDA centrée sur les résultats, avec une démarche participative inscrite dans un cadre stratégique pour la période 2006-2010 ».

Les efforts déployés ont notamment permis de stabiliser épidémie, de renforcer la prévention et la prise en charge, de rendre plus efficace le système de suivi-évaluation, et d’améliorer progressivement l’accessibilité financière et géographique des patients en matière de prise en charge médicale et communautaire.

Le nombre de malades sous traitement par les antirétroviraux est passé de 1514 en 2003 à 17 263 en fin 2007, soit une multiplication par plus de 10 en 4 ans, tandis que le nombre de formations sanitaires mettant en œuvre le programme de prévention de transmission de la mère à l’enfant du VIH est passé de 211 en 2006 à 400 en fin 2007 soit près du double en 2 ans.

Pour le Président Blaise Compaoré, ces acquis résultent de la conjugaison de trois situations : « d’abord, le leadership national permanent que nous avons accepté d’engager en assumant la présidence du Conseil national de lutte contre le Sida et les IST dont les sessions sont régulières, suivies et médiatisées ; ensuite, le soutien des partenaires techniques et financiers, notamment l’ONUSIDA et ses co-sponsors ; enfin, une gouvernance du VIH au plan national en phase avec les recommandations internationales mais tenant compte de nos réalités sociologiques et culturelles ».

Malgré ces résultats positifs, le Chef de l’Etat burkinabè a estimé que le soutien des partenaires techniques et financiers reste indispensable pour renforcer l’accès universel à des diagnostics, préventions et traitements abordables.

Source: www.presidence.bf

Lien utile: Réunion de haut niveau sur le sida 2008: Visiter le site officiel de la Réunion pour trouver informations et document sur cet événement

 
offres d'empoiTout savoir sur les bourses d'études, la formation et l'emploi dans le secteur de la santé et du social au Burkina Faso. Pour vous abonner à  la Newsletter Offres d'emploi, veuillez vous inscrire ici en sélectionnant emplois fasosante.net

Votre opinion...

Utilisez-vous des méthodes naturelles pour vous soigner ?
 
Pharmacie de garde
Pharmacies de garde

Kiosque

Votre santé

TV Mag

Magazine santé Mag

Archives