Des donneurs de sang bénévoles mécontents : Le CNTS se justifie PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 26 Mai 2008 13:19

Dans le Sidwaya n°6166 du lundi 5 mai 2008, votre journal à travers un article intitulé "Centre national de transfusion sanguine : des donneurs de sang bénévoles mécontents" faisait état de la situation qui prévalait au sein dudit Centre. Le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) vous remercie pour l’intérêt que porte Sidwaya à la promotion du don de sang dans notre pays. Intérêt matérialisé par des articles antérieurs de sensibilisation dans la rubrique "Carnet santé".La présente mise au point dont je vous sollicite la publication voudrait surtout apporter des éclaircissements.

De la rupture des gants.

La collecte en site fixe au Centre régional de transfusion sanguine de Ouagadougou (CRTS/O) a effectivement connu des perturbations, le vendredi 2 mai 2008, pour cause de manque de gants. La rupture a touché uniquement la salle de prélèvement, les autres sections du service (collecte mobile, sérologie, immunohématologie, préparation, distribution…) ayant fonctionné normalement.

Sans vouloir s’attarder sur des justificatifs, le CNTS tient surtout à s’excuser auprès des braves donneurs de sang qui ont subi des désagréments compte tenu de la situation. Les donneurs de sang font preuve de bonne volonté en effectuant le déplacement dans nos services pour un geste qui se veut volontaire et bénévole. A ce titre, l’on comprend aisément que des donneurs puissent exprimer leur mécontentement quand il s’avère qu’ils ont effectué un déplacement inutile.

Cependant, la situation du jour est une situation isolée et ne saurai augurer de situations préoccupantes au niveau du CNTS. Toutes les dispositions ont d’ailleurs été prises pour remédier au problème le même jour, avant la fin de la mi-journée. Certes, la structure est encore jeune. Elle se bat quotidiennement pour remplir ses missions et occuper pleinement sa place dans le système sanitaire au Burkina Faso. La mobilisation des ressources budgétaires pour le financement des activités s’améliore d’année en année, grâce à la bienveillance des autorités sanitaires et à l’appui de nos partenaires techniques et financiers.

De la remise des résultats sérologiques.

Il est ressorti également dans l’article que "le CNTS ne communique pas les résultats des analyses aux donneurs…" Ceci n’est rien d’autre qu’une contre-vérité. Bien au contraire, le CNTS encourage vivement des donneurs à s’intéresser aux résultats des analyses de laboratoire qui sont faites sur le sang collecté. En axant ses stratégies sur la promotion du don de sang régulier, le CNTS opte pour la promotion du don utile ; la connaissance des résultats permet au donneur de connaître son statut par rapport à certaines infections, afin de juger lui-même de son aptitude à la poursuite de son geste humanitaire, ce, avec l’assistance des spécialistes du CNTS. De toute évidence, rendre les résultats permet au CNTS, non seulement de préserver le donneur d’un prélèvement non utile, mais aussi d’éviter le gaspillage des ressources, notamment des consommables et réactifs acquis aux prix d’énormes sacrifices. Le CNTS a donc tout intérêt à communiquer les résultats..

* A Ouagadougou : du lundi au vendredi de 15 30 mn à 17 h 30 mn.

* A Bobo-Dioulasso : du lundi au vendredi aux heures ouvrables.

* A Koudougou : du lundi au vendredi de 15h à 17 h 30 mn.

* A Fada N’Gourma : toutes les mardi et jeudi de 15h 30 mn à 17h.

Il est important de faire remarquer qu’auparavant les résultats n’étaient accessibles que certains après-midi, c’est pour assurer une plus grande fluidité et satisfaire au mieux les donneurs que les CRTS s’organisent pratiquement tous les jours ouvrables, pour remettre les résultats. Cela dénote une fois de plus de l’intérêt que la structure accorde à ce volet de l’activité de collecte du sang.

Mais revenons à la préoccupation réelle du donneur. Pour l’avoir écouté, nous avons appris que celui-ci évoquait plutôt la question du rendu des résultats sur les sites de collecte mobile. En tant que promoteur du don de sang, il a suggéré d’organiser le retour des résultats sur les sites de collecte mobile.

Son idée n’est pas envisageable pour la simple raison que les résultats sont à gérer avec beaucoup de délicatesse. Une telle entreprise pourrait avoir des conséquences fâcheuses, avec un climat de suspicion, voire de stigmatisation de certains donneurs sur des faits supposés ou réels concernant leur sérologie. Le rendu des résultats se fait de façon confidentielle par une personne qualifiée, habilitée à assurer une certaine prise en charge psychologique en cas de nécessité, ce, dans un environnement approprié.

Le CNTS profite donc pour informer une fois de plus tous ceux qui donnent leur sang lors des collectes mobiles, que les résultats peuvent être obtenus deux à trois semaines après le don. Il faut pour cela se déplacer dans les CRTS, aux heures précédemment indiquées. A titre exceptionnel, le CRT/O a souvent pu organiser le rendu des résultats sur les sites pour des structures disposant de cadre et d’expertise requis pour le faire.

Du rendez-vous des journalistes avec le responsable d’association le 2 mai 2008

Les communicateurs ont toujours été nos partenaires privilégiés dans nos efforts de sensibilisation des populations sur le don de sang. Cela s’est traduit par l’organisation d’activités, telle la journée de réflexion sur la problématique de la disponibilité du sang dans les formations sanitaires de notre pays, activité pour laquelle, la plupart des organes de presse ont été conviés. Aucun doute n’est donc permis sur la volonté du CNTS de collaborer avec la presse. Mais s’agissant des mobiles réels du responsable d’association ayant appelé les journalistes pour, semble-t-il, une réunion, le CNTS y voit des velléités inopportunes voire contreproductives pour la promotion du don de sang. En effet, l’intéressé dit avoir convié les journalistes dans le cadre de la rédaction d’un article sur son association. Dans tous les cas, aucun cadre du CNTS ni du CRTS n’a été informé de son initiative, il n’avait donc aucune autorisation pour tenir une quelconque rencontre au CNTS.

Le CNTS en appelle donc au sens de la responsabilité des différents acteurs pour une synergie d’actions plutôt à notre cause commune. Il invité par ailleurs la presse à la vigilance pour ne pas tomber dans les intrigues de certains individus dont les agissements sont incompatibles aux objectifs que nous poursuivons tous à savoir, rendre disponibles des produits sanguins pour satisfaire à toute demande de transfusion.

Tels sont, monsieur le directeur de publication, les éléments de mise au point que le CNTS souhaite porter à la connaissance de vos lecteurs. Vous réitérant mes remerciements pour l’intérêt que votre journal porte à la promotion du don de sang, je vous prie d’agréer, Monsieur le directeur de publication, l’expression de mes meilleures salutations.

La direction de la communication et de la promotion du don du sang

Henriette BAMBARA

Ndlr

Nous prenons acte de la mise au point faite par la Direction de la communication et de la promotion du don de sang du Centre national de transfusion sanguine (CNTS). Surtout si, comme elle le dit, la situation vécue ce vendredi 2 mai 2008 au Centre par les donneurs de sang bénévoles de sang est un cas isolé. Nous ne pouvons donc pas douter de la bonne foi du CNTS. C’est pourquoi nous nous réjouissons que cette situation soit uniquement le fait d’un dysfonctionnement qui peut arriver souvent (comme partout ailleurs) et que le centre travaillera de plus en plus à éviter. Toutefois, vous considérez ce que nous avons écrit dans notre article sur la communication des résultats comme étant une contrevérité. Si contrevérité il y a, elle ne vient pas de nous, car nous n’avons repris que les propos du donneur bénévole de sang qui a effectivement soutenu que "le Centre national de transfusion sanguine ne communique pas les résultats d’analyses aux donneurs bénévoles de sang". A nous, il ne nous jamais parlé du rendu des résultats même si vous affirmez qu’il vous a suggéré le retour du rendu des résultats sur les sites de collecte mobiles. Nous sommes du reste heureux pour le fait que vous publiez les lieux, jours et heures où les donneurs bénévoles peuvent avoir les résultats des analyses que vous effectuez sur leur sang.

Par contre, nous ne voulons pas engager une polémique sur notre rendez-vous avec le responsable d’association dans vos locaux. Mais nous précisons seulement que nous avons pris contact avec lui ce vendredi 2 mai 2008 pour un travail que nous comptions faire sur les activités de son association. Il nous avait alors informé qu’il était au CNTS et que nous pouvions l’y retrouver afin de retirer un document demandé par nous. Nous nous y sommes rendus parce que nous passions par là. Il n’a été question pour nous de rencontre pour la rédaction de quoi que ce soit dans vos locaux. Ce n’est donc que le réflexe de journaliste qui nous a amené à rapporter la situation que nous avons fortuitement trouvée ce vendredi 2 mais 2008 au CNTS à notre passage. Aussi nous tenons à vous rassurer que Sidwaya est "vigilant" et n’est ni tombé et ne tombera dans les intrigues de qui que ce soit.

Sidwaya

 
offres d'empoiTout savoir sur les bourses d'études, la formation et l'emploi dans le secteur de la santé et du social au Burkina Faso. Pour vous abonner à  la Newsletter Offres d'emploi, veuillez vous inscrire ici en sélectionnant emplois fasosante.net

Votre opinion...

Utilisez-vous des méthodes naturelles pour vous soigner ?
 
Pharmacie de garde
Pharmacies de garde

Kiosque

Votre santé

TV Mag

Magazine santé Mag

Archives