Lutte contre le Sida : Vers une stratégie régionale comme réponse au VIH PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 11 Mai 2008 22:35

Les Secrétariats permanents/secrétariats exécutifs des Conseils nationaux de lutte contre le Sida et les IST(SP-SE/CNLS-IST) de l’espace UEMOA élargi à la Mauritanie sont réunis à Ouagadougou du 8 au 10 mai 2008. Développer un cadre d’intégration sous-régionale dans la lutte contre le VIH-Sida pour une amélioration des réponses nationales est la raison essentielle de cette réunion. Les pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ainsi que la Mauritanie ont jugé nécessaire d’unir leurs forces pour mieux faire face à la pandémie du VIH-Sida. En se rencontrant à Ouagadougou du 8 au 10 mai 2008, les secrétariats permanents et secrétariats exécutifs des Conseils nationaux de lutte contre le Sida et les IST (SP-SE/CNLS-IST) de cet espace entendent dégager une stratégie régionale afin d’inverser la propagation de cette maladie.

C’est depuis la quatrième réunion des ministres sectoriels chargés de la Santé des pays de l’UEMOA tenue dans la capitale burkinabè en décembre 2005 que l’idée de réfléchir à la mise en place d’une stratégie régionale de lutte contre le Sida et les IST a germé. Par ailleurs, pour matérialiser cette réflexion, les SP-SE/CNLS du Bénin, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo invités à la VIe session ordinaire du Conseil national de lutte contre le Sida et les IST du Burkina Faso en mars 2007, ont manifesté dans leur intervention lors de la cérémonie de clôture, le souhait de renforcer la concertation entre leurs structures pour une meilleure efficacité de la réponse sous-régionale contre cette pandémie.

A cet effet, ils ont sollicité le chef de l’Etat du Burkina Faso Blaise Compaoré, à s’engager auprès de ses pairs de la sous-région pour l’aboutissement de la démarche. Sensible à ces différentes requêtes et suite à l’audience qu’il a accordée le 17 mars 2007 à M. Michel Sidibé, directeur du département appui aux pays/régions de l’ONUSIDA-Genève, lui demandant d’organiser une telle rencontre, le président Compaoré a manifesté son adhésion et son accord et s’est engagé à organiser cette réunion de concertation des SP-SE/CNLS de la zone UEMOA.

Cet engagement a été soumis par le ministre de la Santé, Alain Yoda en mai 2007, en marge de l’Assemblée mondiale de la santé, au directeur exécutif de l’ONUSIDA qui a soutenu le Burkina Faso dans cette initiative. La rencontre permettra de passer en revue l’état d’avancement des différents mécanismes de gouvernance de la réponse aux niveaux pays et sous-régional. Elle sera aussi une opportunité pour la centaine de participants de vulgariser et de discuter de la Déclaration de Paris sur l’efficacité de l’aide, sa mise en œuvre et ses implications sur le financement durable des réponses nationales au VIH-Sida.

Charles OUEDRAOGO

Sidwaya

 
offres d'empoiTout savoir sur les bourses d'études, la formation et l'emploi dans le secteur de la santé et du social au Burkina Faso. Pour vous abonner à  la Newsletter Offres d'emploi, veuillez vous inscrire ici en sélectionnant emplois fasosante.net

Votre opinion...

Utilisez-vous des méthodes naturelles pour vous soigner ?
 
Pharmacie de garde
Pharmacies de garde

Kiosque

Votre santé

TV Mag

Magazine santé Mag

Archives